AUJOURD’HUI, EXISTE-T-IL UN TRAITEMENT POUR SOIGNER LES PERSONNES SÉROPOSITIVES ?

Il n’existe pas de traitement curatif qui permettrait de guérir du Sida.
Cependant, il existe actuellement des traitements (la trithérapie) qui permettent de maintenir un système immunitaire fonctionnel ; ainsi, les patients atteints du SIDA vivent sans attraper les MALADIES OPPORTUNISTES (comme, par exemple, la tuberculose) qui se développent lorsque le système immunitaire est insuffisamment efficace.

 

COMBIEN DE PERSONNES SONT TOUCHÉES PAR LE SIDA EN INDE ?

En Inde en 2018, 2.1 000 000 personnes vivent avec le sida. Plus de 40% des indiens séropositifs sont des femmes ou des enfants.

La découverte du virus du SIDA en Inde date de 1985, au Tamil Nadu, un dépistage de masse a ensuite été réalisé dans le pays entier, en particularité chez les travailleuses du sexe et la population homosexuelle.

Il s’agit du 3ème pays au monde en termes de nombre de sujets séropositifs, après l’Afrique du Sud et le Nigéria.

 

JUSQU’À QUEL ÂGE PEUT-ON VIVRE AVEC LE SIDA ?

Aujourd’hui, dans les pays développés, l’espérance de vie des personnes séropositives est équivalente à celle des personnes séronégatives. Ainsi, grâce aux progrès de la science et de la médecine, le diagnostic, les traitements et l’accompagnement spécifiques permettent aux  personnes séropositives de vivre aussi longtemps que les autres.

 

EN INDE, Y A T-IL DES CAMPAGNES DE PRÉVENTION CONTRE LE SIDA COMME EN FRANCE ?

Le gouvernement indien a développé des programmes de sensibilisation, de plus en plus fréquents et diversifiés, par le biais des médias, et diffusés dans les lycées et les villages (même en campagne) par le biais d’ONG notamment (organisation non gouvernementale) : sous forme de chansons, pièces de théâtre ou scènes humoristiques,  simples d’accès, parlantes et populaires. L’exclusion et le rejet des populations séropositives ne s’en est pas, pour autant, amoindrie.

 

DIAGNOSTIC, PRISE EN CHARGE, ACCOMPAGNEMENT, QUEL PARCOURS POUR LES INDIENS SÉROPOSITIFS ?

Aujourd’hui près de 6 indiens séropositifs sur 10 ne reçoivent pas de traitement approprié.
Cependant, on note une nette amélioration ces dernières années sur le plan thérapeutique avec le financement de la trithérapie pour tous par l’état indien.

En théorie, tous les patients VIH + ont accès à une consultation de suivi mensuelle, avec un contrôle biologique et clinique, ainsi qu’à un renouvellement de la trithérapie, GRATUITE, dans un hôpital du gouvernement.

En pratique, cela n’est qu’insuffisamment respecté. Le statut social, le lieu de vie, l’information et les conditions d’accès aux soins en sont les principales limites.